Les systèmes de climatisation réversibles (pompe à chaleur air-air, air-eau…), plus efficaces, remplacent peu à peu les climatisations classiques énergivores. En utilisant des énergies renouvelables, les nouvelles clim s’inscrivent comme des solutions performantes et économes. NCS ENERGIE a donc établi le comparatif de ces différentes climatisations pour vous permettre de choisir la solution qui vous convient le mieux.

Les pompes à chaleur réversibles

Les climatiseurs dits « classiques » permettent de prélever l’air chaud d’une pièce puis de le réinjecter une fois qu’il est refroidi. Leur fonctionnement est semblable à celui d’un réfrigérateur, il repose sur des échanges de chaleur entre l’air de la pièce et un fluide frigorigène.

Son fonctionnement en détails

Le circuit de fluide frigorigène est composé d’un évaporateur, d’un compresseur, d’un condenseur et d’un détendeur. Dans un premier temps, l’air chaud de la pièce transmet ses calories au fluide frigorigène, qui s’évapore. L’air est donc refroidi puis réinjecté dans la pièce. Mais ce n’est pas terminé pour le fluide frigorigène, car il est désormais sous forme vapeur et chaud, il faut donc le retransformer en liquide froid pour pouvoir recommencer l’opération de rafraîchissement de l’air ambiant. Après l’évaporateur, le fluide frigorigène est comprimé ce qui augmente sa température. Il passe ensuite dans un condenseur où il va rendre toutes les calories emmagasinées à un troisième fluide, souvent l’air extérieur ou de l’eau. Ce dernier fluide est appelé source froide car il permet de refroidir le fluide frigorigène. Après le condenseur, le fluide frigorigène est liquide. Il est ensuite détendu afin d’abaisser sa température. On retrouve donc bien notre fluide frigorigène froid et liquide, prêt à être évaporé de nouveau en prélevant la chaleur de l’air du logement.

Votre meilleur ennemi

La climatisation classique est énergivore, très énergivore… Notamment par sa consommation d’électricité au niveau du compresseur. En effet, ce dernier subit une succession de démarrages puis arrêts qui consomment plus d’énergie que nécessaire. C’est pourquoi il est préférable, en termes de coût de l’énergie, de se diriger plutôt vers une pompe à chaleur réversible.

NCS ENERGIE recommande la pompe à chaleur réversible comme solution économe en énergie. En effet, elle vous permettra de chauffer votre logement l’hiver et de le rafraîchir lors des chaudes périodes estivales et tout ceci en réduisant votre facture énergétique.

La PAC réversible est-elle performante ?

Les principales caractéristiques à connaître pour juger de la performance d’une pompe à chaleur air-air sont :

  • Le coefficient de performance (COP) qui représente le nombre de kWh de chaleur produits, pour 1 kWh d’électricité consommée. Le COP de la pompe à chaleur air-air se situe généralement autour de 3. La consommation électrique de la pompe à chaleur est donc minime.
  • La puissance calorifique (en kW) qui représente la capacité de production de chaleur de la PAC. Les pompes à chaleur air-air actuelles ont une puissance comprise entre 5 et 20 kW.

Quelles aides pour la climatisation réversible ?

Il existe des aides quand un particulier souhaite réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour la climatisation, il y a deux principales aides qui sont notre Prime Energie ainsi que les aides de l’Agence Nationale pour l’Habitat et leur programme “Habiter mieux” destinées aux logements les plus modestes.