Les vacances sont bientôt finies et l’hiver va arriver à grands pas. L’automne est donc la saison idéale pour faire réaliser ses projets de travaux d’amélioration énergétique. Voici les aides et subventions que vous pouvez obtenir pour vos travaux de la rentrée 2017.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Aide majeure pour tous les particuliers qui souhaitent rénover leur logement, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous rembourse les frais de travaux à hauteur de 30 %. Ce taux de 30 % est commun à tous, quels que soient les travaux entrepris.

 Si le crédit d’impôt est ouvert à tous, il faut cependant respecter quelques conditions pour pouvoir en profiter. Par exemple, il faut que les travaux que vous prévoyez fassent partie des travaux éligibles à cette aide. Il faut également qu’ils soient effectués par une entreprise qui porte la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Enfin, sachez que les 30 % sont remboursés sur la base des dépenses en matériel, sauf pour les travaux d’isolation où les 30 % sont appliqués sur l’équipement et la main d’œuvre comprise.

La Prime Energie en fonction des travaux

Une autre aide à ne pas négliger lorsque vous souhaitez vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique est la Prime Energie. Cette aide est versée par des organismes ou des entreprises dans le but de convertir les économies d’énergiepermises grâce aux travaux en argent réel qui ira tout droit dans la poche du particulier qui aura fait sa demande.

Le montant de la Prime Energie dépend évidemment des travaux entrepris et de leur valeur en termes de performance énergétique. De plus, les foyers aux revenus plus modestes peuvent obtenir une Prime bonifiée appelée Prime Energie Plus. N’oubliez pas de faire votre demande de Prime Energie avant de signer votre devis avec l’entreprise !

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Vous connaissez certainement le PTZ, le fameux prêt à taux zéro accessible à certaines personnes pour l’achat d’un bien immobilier. Ici, il s’agit de l’éco-prêt à taux zéro : même principe, mais application différente. En effet, l’éco-PTZ est bien un prêt bancaire dont les intérêts sont intégralement payés par l’État, mais il n’est accordé que pour certains types de projets de travaux d’économies d’énergie, et surtout, dans des logements anciens (construits avant 1990).

Commentaires Via Facebook